vendredi 2 avril 2010

Joyeuses Pâques

33 commentaires:

Arnaud a dit…

"Être dans le vent, une ambition de feuille morte..."

Quentin a dit…

pour ajouter un peu de piquant : Selon ce rapport 1,8% des prêtres catholiques ont eu une relation pédophile, pour le corps professoral, ce chiffre passe à 5%. Je propose donc de rendre l'école aux curés :))
http://www.catholicleague.org/research/abuse_in_social_context.htm

NB: Le scandale de ces crimes ne devrait pas anesthésier tout sens critique... même si c'est tellement booon et tellement autorisé de se lâcher sur l'Eglise.

Cela étant, j'adore ce blog.

Alain-R a dit…

Et chez les chauffeurs de bus, c'est combien de %???

Nico a dit…

Pour exiger TOUTE la vérité sur ces histoires scandaleuses :
www.appelaverite.fr

Philippe a dit…

Auriez-vous le courage de sortir ce genre de vannes sur Mahomet ? Je vous trouvais très drôle jusque là et je ne suis pas bégueule (même le dessin de Plantu ne méritait qu'un haussement d'épaules) maintenant c'est fini.

Mais une question : vous n'avez
jamais publié vos dessins dans la Croix ? Il me semblait bien et j'en ai la confirmation (http://blog.greenpeace.fr/indegivrables).

Donc vous bouffez à tous les râteliers.

Quand les chiens hurlent avec les loups, ils finissent par se faire bouffer les jours de grand froid. Alors, faites gaffe aux loups. Pas aux cathos, nous sommes trop gentils.

Aude a dit…

@Philippe
Je vous l'accorde, ce post n'est pas le meilleur, et il suit un courant un peu facile.

Mais quant à votre conclusion :
Gentils les cathos... voire !

On leur doit un sacré paquet de guerres dites "saintes" (jamais compris comment on pouvait accoler les deux concepts), de pressions psychologiques tout au long de l'histoire : de "Rouquin ? au bucher !" du moyen âge à "houlà que c'est vilain le préservatif... houlà que c'est laid l'IVG...", en passant par "s'aimer entre personne de même sexe ? Mais c'est déviant, inacceptable !", on a de beaux exemples de jugement arbitraires sans souci des problématiques humaines, ni respect de la différence.

C'est pourtant le message de Jésus, non ? L'homme plus important que les convenances, aimer son prochain comme soi même, lire au fond des coeurs, aimer et pardonner ?

Le célibat des prêtres n'est nul part évoqué dans la bible, il a été imposé par l'autorité cléricale.
Combien de prêtres défroqués parce qu'ils ont aimé une femme ? Combien de familles détruites psychologiquement par le rejet de ces hommes et ces femmes qui s'aimaient PAR LES CATHOLIQUES BIEN PENSANTS ?

Alors non, les catholiques ne sont pas gentils. Non.

Anonyme a dit…

Cette vulgarité de langage (pas remarquée dans vos autres dessins), c'est un poisson d'avril à retardement ?

Anonyme a dit…

Immonde ! Désormais je ne mettrais plus les pieds sur ce blog, que j'appréciais pourtant. Finalement, vous n'étes pas différent des autres ...
Je prie pour vous.

Anonyme a dit…

Une autre lecture :
Le pingouin-prêtre est dans son rôle, le gamin-pingouin a trop regardé la télé.

Damsouki a dit…

HAHAHAHA!

Très bon ^^

(je parle des commentaires, mais le dessin aussi m'a fait marrer)

Théobald a dit…

"Oui, on peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui".

Pierre Desproges.



Et c'est un honneur que de rire avec vous, Monsieur l'auteur de cette pinguinologie.

Théobald a dit…

"Oui, on peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui".

Pierre Desproges.



Et c'est un honneur que de rire avec vous, Monsieur l'auteur de cette pinguinologie.

Xavier Gorce a dit…

Allô ?

J'ai dis TOUS les prêtres ?

D'autre fois, quand je brocarde UN comportement politique ou UNE dérive économique, je dis que TOUT le système est pourri ?

Allô ?

Le sens du sacré fait perdre à certain la capacité d'analyse et de recul, me semble-t-il.

Qui est l'odieux dans le fait d'actualité ? celui qui fait son boulot (mettre son doigt où il faut) ou celui qui ne fait pas le sien (mettre sa queue où il ne faut pas) ?

Xavier Gorce a dit…

@ Arnaud : mon boulot c'est l'actu
feuille morte toi-même

Xavier Gorce a dit…

@ Quentin : pas de problème pour aborder la pédophilie des profs si l'actu m'en donne l'opportunité

Xavier Gorce a dit…

@ Philippe :
1 - Si on ne veut pas tomber dans le racisme, il convient que chacun balaye devant chez lui. Trop facile, l'humour sur l'autre. Et j'ai fait des dessins sur la burqà, pas sûr d'avoir lu tes réactions.
2 - J'ai quitté La Croix de mon plein gré, après une période d'essai (je ne suis pas de parti-pris) parce que l'humour sur certain thèmes n'y était pas possible. J'ai perdu une source de revenu par cohérence. C'est exactement la preuve que je ne bouffe pas à tous les râteliers. Tu peux vérifier. Et toi, où bouffe-tu ? ça va les fins de mois ?

Xavier Gorce a dit…

@ Anonyme : selon ton pseudo, t'existe pas, casse-toi.

do a dit…

pour les prêtres, en France, on a une affaire de caresses sur un mineur de 15 ans, (Nouvel Obs) et on en fait la Une des journaux et des blogs humoristiques,

alors que Cohn Bendit (politique) se vantait de caresses réciproques avec des fillettes de 5 ans et qu'il érigeait ça en théorie à imiter, et les commentateurs de l'émission ne trouvaient pas mieux que d'en sourire,

et que Mazneff (écrivain) se vantait dans la même vidéo, qu'on trouve encore sur internet (je vous laisse chercher sinon je vais partir en SPAM), de relations sexuelles avec des garçons de 13 ans "consentants" qu'il "séduisait" à la sortie des établissements scolaires!

et je ne parle pas du tourisme sexuel (affaires étouffées) de certains politiques (oui, au pluriel), à l'encontre de mineurs marocains notamment, qui n'est que de la pédophilie de luxe.

pour la pédophilie des cinéastes, il me semble qu'on a même réussi à dire à la télé que c'était vraiment pas bien de poursuivre Polanski avec une histoire tellement ancienne ...de double pénétration d'une fille de 13 ans;

sinon, pour l'actu sur la pédophilie des profs, voici: à Ouest France, Rennes. "L’instituteur condamné à 17 ans de réclusion criminelle pour pédophilie": et là, c'est pas des caresses sur un garçon de 15 ans, c'est des viols sur des fillettes de 9 et 10 ans.

Mais curieusement, c'est plus vendeur de s'attaquer à l'Eglise: il y a un troupeau de moutons qui n'attend que ça et on est sûr que le public ne sera pas trop difficile. Pour l'école, on dira que c'est un cas isolé, mais pour l'Eglise, l'amalgame, "L'utilisation du stéréotype", "le passage de la responsabilité et faute personnelle à celle collective ", ne posent pas de problème aux médias.

Allez chercher pourquoi...

Moi aussi, j'ai enlevé aujourd'hui ce site des pages que j'ouvrais régulièrement. j'aime bien les avis différents du mien, ça me fait avancer dans ma réflexion et ça m'aide à m'ouvrir l'esprit, mais de cette façon là, c'est de l'incitation à la haine, et je ne peux pas, en conscience, continuer à ouvrir ce lien.

Ces gens qui dérapent et qui le regrettent peuvent mériter notre compassion avec leurs victimes, mais ceux qui dérapent et qui s'en vantent en essayant de pousser les autres à faire comme eux par des moyens littéraires et culturels, mériteraient de payer pour tous ceux qu'ils ont influencé.

NIco a dit…

@Xavier Gorce et @Anne

Il me semble que l'opinion dont vous vous faîtes caisse de résonnance est malade d'une proximité avec un sujet qu'elle croit connaître. A ce titre Anne, votre énoncé de poncifs est confondant. Ces sujets mériteraient d'être examiné un peu plus avant qu'évacués aux grandes eaux du "Jésus il a dit aimez et pardonnez c'est quand même simple". Y a des bons bouquins pour ça. Pour démystifier certains aspects du moyen âge lire par exemple "Au moyen du moyen age" de rémi brague, prof de Philo à la sorbonne. Petit bouquin lu sans peine dans le métro.

Enfin et là je m'adresse à vous Xavier, sur ce sujet, vous vous contentez de rallier la meute trop occupée à jouir de gueuler. Vous êtes quelqu'un de particulièrement inventif, vous avez une tournure d'esprit qui bien souvent me surprend, me fait rire, réfléchir, et met le doigt effectivement où ça fait mal. Ici, et peut être en conviendrez vous : ce n'est pas seulement insultant, c'est sans créativité, c'est fade et décevant comme une pulsion à laquelle on a cédé trop vite.

Je suis catholique dit "pratiquant" - aussi absurde comme expression que "guerre sainte" Anne ;)- imagine t on des nudistes non pratiquants. Je ne vais pas bannir ce site de mes fréquentations journalières. J'espère juste que ce trop long message aura été un petit peu entendu.

Arnaud a dit…

@ Xavier Gorce
S'ils sont avérés, je reconnais les faits qui ont inspiré votre dessis.
Désolé pour la phrase, je reconnais que j'ai réagi très spontanément. Je ne voulais pas rentrer dans une pédagogie qui a besoin de plus de place et de temps qu'un simple commentaire. Alors je me suis rabattu sur cette citation, qu'on peut citer à tord et à travers j'en conviens, pour vous exprimer mon dégout de votre dessin. Vous auriez pu faire de l'humour sur ce thème, pourquoi pas à contre-courant du "mainstream" de ceux qui jugent vite, les pharisiens d'aujourd'hui?


En revanche, j'ai toujours ri à la première seconde en vous visitant, je vais donc garder mon flux RSS bien actif.

Je sais que la vocation d'un artiste est de mettre en avant des choses que d'autres laissent dans l'ombre ou ne comprennent pas, et le dessin est évidemment un exercice de style par sa concision.

Je pourrai détailler longtemps, mais ce n'est pas l'endroit.
un article du monde sur 50 de ce thème est un peu équilibré : http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/04/02/le-malaise-et-la-colere-des-pretres-s-expriment-sur-la-toile_1328135_3224.html

Eric a dit…

Le seul reproche que je pourrais faire à ce dessin (qui semble faire couler beaucoup d'encre), c'est que la réponse du gamin risque à mon avis de faire "revivre" (même s'il n'est jamais mort chez certains) l'amalgalme entre pédophilie et homosexualité. Ce n'est pas parce que des prêtres homosexuels ont des gestes déplacés (physiquement, mais aussi bibliquement) que tous les homosexuels sont pareils. Et c'est malheureusement ce qu'un bon nombre de personnes risque de penser en lisant ce dessin.

Un autre Éric a dit…

Pédophilie dans l'éducation nationale = 17 ans de prison
Pédophilie dans l'église catholique = protection et parfois promotion du coupable et rejet des victimes.
Dites moi quelle doctrine la foi du Vatican peut justifier cela ?
C'est cette volonté continue de noyer le poisson qui nous empêche de passer à autre chose et se présenter à Pâques comme de nouveaux martyrs ne va pas redorer le blason des dirigeants de l'église catholique.
J'avoue que le dessin du jour est plutôt vulgaire, j'ai été désappointé de ne pas rire comme d'habitude, je suis sortie de ma zone de confort...Mais les réponses de Xavier Gorce sont franches et claires. En voila au moins un qui pense être responsable de ses actes et en accepte les conséquences. Bonne continuation à vous, chère feuille vivante d'actualité :)

Anonyme a dit…

Ignoble et trop facile. Chiens aboyant...

Xavier Gorce a dit…

"En général, l'Eglise est un bon miroir de la société. Mais aujourd'hui, dans l'Eglise, les pressions identitaires sont particulièrement fortes. Tout un courant, qui ne réfléchit pas trop, a épousé une identité de revendication. Après la publication de caricatures dans la presse sur la pédophilie dans l'Eglise, j'ai eu des réactions dignes des intégristes islamistes sur les caricatures de Mahomet ! A vouloir paraître offensif, on se disqualifie."
C'est pas moi qui le dit, c'est Mgr Albert Rouet, archevêque de Poitiers. Ici :
http://abonnes.lemonde.fr/societe/article/2010/04/03/l-eglise-est-menacee-de-devenir-une-sous-culture_1328305_3224.html

do a dit…

deux chiffres:

80% des cas de pédophilie ont lieu dans les familles, or la télé ne parle jamais de ces cas là.

sur 30 000 prêtres et religieux en France, 30 seulement sont en prison: ça fait du 0,3%:
...et si les prêtres étaient justement la frange de la population masculine la moins portée sur la pédophilie? pourquoi les médias font-ils transparaître le contraire?
n'est-ce pas un cas précis de désinformation?

Alors, pourquoi les médias ont-ils décidé de donner une vision faussée de la société tout spécialement en ce qui concerne les chrétiens?

moi, je vois un parallèle (même si on en est pas encore à la Shoah, c'est bien d'accord) avec la propagande dans les années 30 en Allemagne: des campagnes de dénigrement. Je ne sais pas si ça ira aussi loin, mais comme chrétienne, je commence à avoir cette crainte, pour les jeunes.

désolée pour ceux qui pensent que ça n'est pas grave: j'espère vraiment qu'ils ont raison, mais c'est comme le racisme: tant qu'on voit ça de l'extérieur, on croit que ce n'est pas grave, mais quand on est suspecté de tout chaque jour, c'est une autre histoire.

Ne croyez pas qu'il soit si facile d'être chrétien aujourd'hui.

La seule chose que j'ai envie de vous dire, c'est "ne vous joignez pas à ceux qui participent sciemment à ces types de propagande, que ce soit contre les chrétiens, contre les musulmans, ou contre les étrangers, pour ne pas être responsables au cas où un jour ça irait plus loin...".

encore l'autre Éric a dit…

Je suis désolé de voir comment ces "croyants" peuvent être autant de "mauvaise foi" !
Ce n'est pas une question de : "Où sont les chiffres de l'immonde ?", mais celle d'une bureaucratie qui protège les coupables, ou même a proposé des promotions, tout en rejetant les victimes. Il y a quand une TRÈS FORTE contradiction avec le message initial...
Ce sont les mêmes qui condamnent d'ailleurs le préservatif entre adultes consentants. Quelle crédibilité spirituelle peut-on demander après ça ??

Xavier Gorce a dit…

Décidément, très bonnes remarques de "l'autre Éric". À Do, l'actualité concerne en ce moment les actes de prêtres pédophiles, c'est donc d'eux que je parle. Ensuite, comme le dit Éric, le problème est peut-être davantage celui de l'attitude de leur hiérarchie que celui de leurs actes, dont ils n'ont bien sûr malheureusement pas le monopoles. Mais il me semble avoir déjà répondu à cela.
Je ne crois pas avoir stigmatisé une seconde les chrétiens dans leur ensemble et le parallèle fait avec la Shoah est à nouveau pour le moins déplacé et nauséabond.
Ensuite, étant moi-même de culture et d'éducation chrétienne et catholique, bien qu'ayant largement pris mes distances avec cette pensée et ces croyances, je suis à la fois parfaitement fondé pour critiquer "de l'intérieur" sans que l'on me soupçonne d'un quelconque "racisme" (terme impropre) ou ostracisme. Cette réponse vaut pour ceux qui m'accusent de ne pas avoir cette liberté avec les "autres" religions. Et là-dessus aussi, j'ai déjà répondu (balayer chez soi, ou regarder la poutre dans son œil pour reprendre une expression biblique). Je vous invite encore à lire l'article que j'ai cité plus haut (Mgr Albert Rouet).
La seule critique valable que je peux retenir, c'est que le dessin ne soit pas bon, pas drôle ou vulgaire. Mais ça, je ne peux pas le juger moi-même, du moins pas après un certain délai et un certain recul. Il m'arrive effectivement souvent, trop, toujours trop, de faire des dessins faibles, pas drôles ou de mauvais goût (mais là encore, c'est une valeur très subjective et relative selon le temps ou les gens : sans vouloir me comparer à d'augustes prédécesseurs, de nombreux humoristes aujourd'hui glorieux ont été taxés de vulgarité et de mauvais goût en leur temps…). Il serait bon de lire et d'essayer d'entendre les réponses avant de rebalancer x fois les mêmes arguments pas d'à-propos.

Isa a dit…

Tiens tiens, le nombre de commentaires a explosé par rapport à d'habitude !!!

Intéressant tous ces gens qui ont des opinions si définitives et dépourvues d'humour (et donc de recul) à nous asséner.
Pourquoi ne vous dégivrez-vous pas sur tous les autres sujets qui font mal à la société dessinés quotidiennement par X Gorce avec un à propos que je salue !

Je ne poste jamais sur ce site que je regarde pourtant tous les jours.
Je n'entrerai pas dans la polémique elle-même, elle n'a visiblement pas besoin de moi.
Comme exprimé plus haut, je m'inquiète d'abord qu'on trouve le temps de s'exprimer longuement sur les dérives d'une certaine Eglise et pas sur le chômage, les abus de pouvoir, la misère intellectuelle ambiante, etc. Allez les commentateurs, rien à nous enseigner sur ces sujets-là ???

Merci à Xavier Gorce de nous tenir éveillés, dégivrés... Je ne ris pas toujours, mais à chaque fois les pingouins me donnent à réfléchir.

Aude a dit…

@NIco

Je m'appelle Aude, pas Anne...

Je vous remercie de vous soucier de mon éducation, et je coure lire le livre conseillé.

Néanmoins la partie contemporaine m'intéresse plus, puisque j'en suis actrice. Et dans ce cadre, les poncifs comme vous les appelez, sont largement étayés de faits et prises de position du pape et de l'Eglise catholique ces dernières années.

Evangelium vitae de Jean-Paul II en 1995, qui associe l'IVG à un crime, avec excommunication automatique du personnel hospitalier ayant pratiqué et de la femme ayant demandé l'intervention. Voyez les campagnes de pub espagnoles contre l'avortement l'année dernière.

Jean Paul II encore lui, mettant à l'index le préservatif (ça marche beaucoup moins bien), notamment dans la lutte contre le sida. Position reprise par Benoît XVI en mars 2009.
Quid des problématiques humaines ? Soyez chastes, oui mais tout le monde n'est pas sur le chemin de la sainteté,...

Quant à l'homosexualité, elle est considérée comme "comportement déviant" dans « Considérations à propos des projets de reconnaissance juridique des unions entre personnes homosexuelles »,2003, par la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, dirigée par Joseph Ratzinger. Pire, une lettre signée du Cardinal Ratzinger, envoyée aux évêques américains en 1992 considère les discriminations envers les homosexuels justifiées dans certains domaines.
Poursuivant le raisonnement, il n’hésite pas à affirmer qu’en demandant des droits, les gays et les lesbiennes encourageraient les violences homophobes.
...

Lieux communs, clichés ? Ils me semblent bien trop étayés pour mériter cette définition.

Quant au célibat des prêtres, on en trouve les premières prescriptions dans un canon du Concile d'Elvire, en 306. Encore à cette époque reste t il optionnel.
Benoît XVI le justifie en 2007 comme "une conformation particulière au style de vie du Christ lui-même" dans l'exhortation SACRAMENTUM CARITATIS.
Je trouve donc pertinent d'en appeler à la relecture des textes, de revenir au message du christ et pas forcément à l'interprétation réalisée par l'Eglise.

A vous lire,
Aude

Lo. a dit…

Je n'étais pas venue depuis un certain temps, et voilà que j'ai loupé la tempête du siècle !

Comme je suis dans une phase d'indulgence envers l'espèce humaine, je ne participerais pas au débat.

En fait, c'est surtout pour m'épargner des peines superflues. (Je suis plus flemmarde qu'indulgente.)

Quand je vois la capacité des gens à s'échauffer et à partir en vrille, je m'interroge...

Un peu de discernement, je vous en prie.
L'espèce humaine ne se fatiguera donc jamais des vaines polémiques?

Voilà, les pingouins jetés dans l'opprobre facile.

Petits pingouins, pardonnez nous nos offenses.

Veni a dit…

Pas d'inquiétude, Lo, les petits pingouins sont indégivrables ET insubmersibles

Anonyme a dit…

@Xavier Gorce

Le ton de votre réponse est loin d'être celui des gentils pingouins. Hargneux le Xavier Gorce. Puisque vous me le demandez, je ne bouffe qu'à un ratelier pour pour le moment : l'ANPE et j'essaie de monter ma boîte pour ne pas être trop longtemps un poids pour la communauté. Je suis au chômage parce qu'en tant que délégué syndical (CFTC c'est ballot n'est-ce pas ?), on m'a fait comprendre qu'il y avait plus d'avenir dans le plan de départ volontaire que dans l'entreprise.

C'est bon comme réponse ? Pour moi l'argent à une odeur et il y a de l'argent que je ne veux pas toucher.

Vos dessins sur la burqa ? OK. Vos vannes sur la morale chrétienne ? je ne suis pas bégueule. Mais juxtaposer "amour du Christ" et "mal au cul", si vous n'avez pas saisi que vous avez dépassé la limite de la simple actualité, c'est que vous croyez qu'être collaborateur au Monde est un gage d'intelligence.

On parle de bourgeoisie voltairienne, on ne parle jamais d'ouvriers voltairiens. Se moquer avec un sentiment imbu de supériorité est la revanche que les petits bourgeois ont voulu prendre pendant des années sur une Noblesse décatie et un Clergé corrompu. Eh bien vous avez une pensée de petits bourgeois, désolé mais c'est ainsi. Car comme appelez-vous ceux qui sont confits dans leurs certitudes, celle de leur bon droit en particulier et qui s'instaurent juges de tout ?

Car, le ton de vos réponses est celui de la bonne conscience offensée, celle d'une nouvelle bien-pensance qui ne prend pas aucun risque pour défendre ses idées. Etre payé pour hurler avec les loups (enfin faut voir les ratounes des loups, pas bien effrayantes), ça s'appelle du mercenariat ou de la compromission. Le moindre crétin dans mon genre (qu'il soit d'accord ou pas avec moi) est plus digne de respect que vous car il paie de son temps pour dire ce qu'il pense. Vous on vous paie pour que vous disiez librement ce que la ligne éditoriale de votre journal attend de vous : grandiose !

Et si vous ne voulez pas de commentaires vigoureux n'ouvrez pas un blog. Ou alors c'est que vous ne voulez que des coups d'encensoir comme ce petit pingouin couronné que vous dessinez si souvent. Quand s'expose, qu'on invective et qu'on moque les gens, il faut s'attendre à des retours de bâton non ?

Alors comme le disait Desproges cité si souvent "on peut rire de tout mais pas avec n'importe qui". Je continuerai donc à rire de tout (j'ai d'excellentes vannes sur les curés - et sur les Juifs racontées par des amis Juifs -) mais pas avec vous.

Et je vous dis bon courage : ce n'est pas une figure de style. Je vous souhaite d'abord un peu plus de courage et de fair-play.

Philippe a dit…

@Xavier Gorce

Fausse manip', le post précédent (ou je finissais par vous souhaiter bon courage) ne devait pas être anonyme mais bien signé "Philippe" puisqu'il était en réponse à votre si courtoise réponse personnelle.

Cordialement